Passer au contenu

/ Faculté de médecine vétérinaire

Rechercher

Cécile Aenishaenslin

Vcard

Professeure adjointe

Faculté de médecine vétérinaire - Département de pathologie et microbiologie

3190 Sicotte St-hyacinthe local 2209-5

cecile.aenishaenslin@umontreal.ca

514 343-6111 #0116

Biographie

Après avoir terminé son doctorat en médecine vétérinaire, en 2004, Cécile Aenishaenslin a pratiqué pendant un an en réhabilitation de la faune, à la Clinique des oiseaux de proie (UQROP). Inscrite ensuite à la maîtrise en études internationales, elle a parallèlement fondé, développé et coordonné le Groupe international vétérinaire (GIV), aux côtés de la professeure Denise Bélanger, tout en participant à des contrats de recherche et de développement de projets en santé publique vétérinaire. Au sein de ce groupe, cette chef de file a contribué au développement de différents outils et projets, dont un service de conseils vétérinaires à distance pour les résidents du Nunavik. Elle a également dirigé une étude sur l’épidémiologie de la rage au Nunavik en collaboration avec des partenaires locaux et un réseau de multiples intervenants en santé publique vétérinaire.

Cécile Aenishaenslin is a professor in the department of pathology and microbiology in the Faculty of Veterinary Medicine at the Université de Montréal. She is a veterinarian who holds a master's in international studies (2009) and a doctorate in epidemiology (2015, Université de Montréal). 

She also held a postdoctoral fellowship at the Centre for Evaluative Health Research at McGill University (2018). Dr. Aenishaenslin has worked internationally for several years and with indigenous people in Canada. She co-founded the Groupe International Vétérinaire in the faculty of  veterinary medicine at  Université de Montréal and is doing research on the epidemiology of zoonoses as well as animal health and veterinary public health program evaluations, using the OneHealth approach.

Lire plus…

Affiliations

Expertises

Réalisant l’importance d’une approche transdisciplinaire pour une gestion efficace des problématiques de santé publique situées à l’interface humain-animal-environnement tel que les zoonoses et les maladies vectorielles, Cécile Aenishaenslin a débuté en 2010 un doctorat en sciences vétérinaires option épidémiologie, sous la direction des chercheurs de l’IRSPUM Pascal Michel et André Ravel, et ce, en collaboration avec l’Université de Neuchâtel en Suisse. L’objectif principal de ce projet de recherche est d’étudier l’importance de la perception du risque, tant chez le grand public que chez les décideurs, pour la prévention de la maladie de Lyme. Le projet s’inscrit dans une perspective comparative entre le Québec, où cette maladie est en émergence, et la Suisse, où elle s’avère endémique depuis plusieurs années. Boursière du Fonds de recherche en santé du Québec et du Programme 4P du réseau en santé des populations du Québec, Cécile Aenishaenslin vise ainsi à contribuer à améliorer l’efficacité des interventions en santé publique vétérinaire par une approche globale intégrant les impacts sociaux, économiques, et environnementaux des interventions, ainsi que les multiples dimensions de la gestion des risques, dont le maintien de la santé publique et de la santé animale. Outre son projet de recherche, Cécile Aenishaenslin a également coordonné et participe toujours, auprès d’André Ravel et de Patrick Leighton, au développement de deux nouveaux microprogrammes de deuxième cycle en santé publique vétérinaire à l’UdeM, l’un portant sur l’interface humain, animal, environnement et santé, et l’autre sur les interventions en santé publique vétérinaire. La jeune chercheuse s’implique également au sein du Groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et santé publique (GREZOSP), affilié à l’IRSPUM.

Responsabilités et rayonnement Tout déplier Tout replier

Activités au sein d’organismes ou d’entités de l’institution

Médias

La médecine vétérinaire au-delà des frontières

La Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal a créé en 2004 le Groupe international vétérinaire (GIV). Co-fondé par Cécile Aenishaenslin, une ancienne étudiante au doctorat, et Denise Bélanger, professeure en épidémiologie, le regroupement supporte les étudiants en médecine vétérinaire qui souhaitent effectuer des stages à l'étranger. Dans ce clip, les co-fondatrices expliquent plus amplement ce qu'est le GIV.

Cécile Aenishaenslin PhD project

Lyme disease prevention: a comparative study between Québec and Switzerland

Moteur de recherche - Saison 2 - Épisode 4

Une émission complète sur la médecine vétérinaire en lien avec les cultures des Premières Nations. Cécile Aenishaenslin, doctorante en épidémiologie à la Faculté de médecine vétérinaire, nous relate les résultats des plus récentes recherches sur la rage chez les chiens au Nunavik.

Consultez cette fiche sur :