Passer au contenu

/ Faculté de médecine vétérinaire

Rechercher

Cécile Aenishaenslin

Vcard

Professeure adjointe

Faculté de médecine vétérinaire - Département de pathologie et microbiologie

3190 Sicotte St-hyacinthe local 2209-5

cecile.aenishaenslin@umontreal.ca

514 343-6111 #0116

Biographie

Cécile Aenishaenslin (DVM, MSc, PhD) est vétérinaire, épidémiologiste et a une formation post-doctorale en recherche interventionnelle. Ses travaux se concentrent sur le développement et l’évaluation des interventions, programmes et politiques qui appliquent une approche « Une seule santé » pour la prévention et le contrôle des maladies zoonotiques et de l’antibiorésistance. Elle privilégie les approches de recherche participatives auprès des communautés et des décideurs et utilise une méthodologie mixte, intégrant des approches quantitatives (devis et méthodes épidémiologiques) et qualitative. Ses principaux projets actuels portent sur la prévention de la maladie de Lyme, la surveillance de l’antibiorésistance et les zoonoses dans l’Arctique canadien.

Cécile Aenishaenslin is a professor in the department of pathology and microbiology in the Faculty of Veterinary Medicine at the Université de Montréal. She is a veterinarian who holds a master's in international studies (2009) and a doctorate in epidemiology (2015, Université de Montréal). 

She also held a postdoctoral fellowship at the Centre for Evaluative Health Research at McGill University (2018). Dr. Aenishaenslin has worked internationally for several years and with indigenous people in Canada. She co-founded the Groupe International Vétérinaire in the faculty of  veterinary medicine at  Université de Montréal and is doing research on the epidemiology of zoonoses as well as animal health and veterinary public health program evaluations, using the OneHealth approach.

Lire plus…

Affiliations

Expertises

Cécile Aenishaenslin (DVM, MSc, PhD) est vétérinaire, épidémiologiste et a une formation post-doctorale en recherche interventionnelle. Ses travaux se concentrent sur le développement et l’évaluation des interventions, programmes et politiques qui appliquent une approche « Une seule santé » pour la prévention et le contrôle des maladies zoonotiques et de l’antibiorésistance. Elle privilégie les approches de recherche participatives auprès des communautés et des décideurs et utilise une méthodologie mixte, intégrant des approches quantitatives (devis et méthodes épidémiologiques) et qualitative. Ses principaux projets actuels portent sur la prévention de la maladie de Lyme, la surveillance de l’antibiorésistance et les zoonoses dans l’Arctique canadien.

Responsabilités et rayonnement Tout déplier Tout replier

Activités au sein d’organismes ou d’entités de l’institution

Médias

La médecine vétérinaire au-delà des frontières

La Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal a créé en 2004 le Groupe international vétérinaire (GIV). Co-fondé par Cécile Aenishaenslin, une ancienne étudiante au doctorat, et Denise Bélanger, professeure en épidémiologie, le regroupement supporte les étudiants en médecine vétérinaire qui souhaitent effectuer des stages à l'étranger. Dans ce clip, les co-fondatrices expliquent plus amplement ce qu'est le GIV.

Moteur de recherche - Saison 2 - Épisode 4

Une émission complète sur la médecine vétérinaire en lien avec les cultures des Premières Nations. Cécile Aenishaenslin, doctorante en épidémiologie à la Faculté de médecine vétérinaire, nous relate les résultats des plus récentes recherches sur la rage chez les chiens au Nunavik.

Consultez cette fiche sur :