Passer au contenu

/ Faculté de médecine vétérinaire

Je donne

Rechercher

Karine Béland, étudiante à la maîtrise (M.Sc.)

Je contribue à l’étude du stress chez les narvals au Nunavut.

La Baie de Baffin, dans l’Arctique canadien, subit des perturbations importantes résultant directement ou indirectement des activités humaines. Celles-ci incluent le réchauffement climatique, la présence de nouveaux prédateurs et l’augmentation du trafic maritime par les industries touristique et minière.

Le cortisol sérique est largement utilisé comme indicateur de la réponse au stress chez les animaux. Néanmoins, il ne reflète que partiellement la réponse physiologique au stress chronique. D'autres biomarqueurs de stress comme la déhydroépiandrostérone (DHEA) et sa forme sulfatée (DHEA-S), de même que les ratios cortisol/DHEA et cortisol/DHEA-S sont prometteurs dans l'évaluation du stress chronique chez différentes espèces.

Mon projet de maîtrise vise à valider la mesure de ces biomarqueurs de stress dans le sang de narvals, à l’aide d’un nouveau test diagnostique biochimique. Nous espérons fournir de nouveaux outils permettant d’évaluer objectivement le stress induit par les perturbations anthropogéniques chez cette espèce essentielle à la subsistance des communautés inuites.

Directrice de recherche

    Financement du projet

       

      Crédit photo

      Karine & Francis : Kathy Heise
      Narval : Clint Wright