Passer au contenu

/ Faculté de médecine vétérinaire

Rechercher

Experts en : Pathologie clinique

Bédard, Christian

BÉDARD, Christian

Directeur de département, Professeur titulaire

Profil complet

BOUCHARD, Catherine

Professeure associée

Dre Bouchard travaille en collaboration avec plusieurs chercheur(e)s sur les déterminants du risque associés à la maladie de Lyme et autres maladies transmises par les tiques  au Canada. Son travail consiste à comprendre où se retrouvent les tiques et plus particulièrement celles infectées par des agents microbiens pathogènes pour les humains et les animaux dans le contexte des changements climatiques. Elle s’intéresse et contribue depuis 2007 à la conception et à la réalisation d’activités de recherche, de surveillance et de contrôle de foyers émergents de la maladie de Lyme et autres maladies transmises par les tiques à travers le pays. Dre Bouchard s’intéresse plus particulièrement aux facteurs socio-comportementaux et environnementaux qui influencent le risque des maladies transmises par les tiques. Son expertise spécifique en analyse statistique et spatiale soutien ce dernier intérêt. Elle manifeste avoir trouvé son terrain de jeu, soit le domaine des maladies infectieuses à l’interface homme-animal-environnement.

Lire plus…

Profil complet

LARRAT, Sylvain

Professeur associé

Je participe aussi à des projets de recherche, en particulier grâce à mes compétences cliniques, épidémiologiques et statistiques. J’ai été relecteur pour JZWM, JEPMBMC Veterinary ResearchFolia Zoologica et pour le programme de financement de National Geographic. Je continue à exercer des services d’assistance scientifique et statistique auprès de clients vétérinaires, indépendants ou en institutions.

Lire plus…

Profil complet

THIBODEAU, Alexandre

Professeur sous octroi adjoint

Ma recherche porte sur la bactérie Campylobacter jejuni, un pathogène alimentaire, ainsi que sur l’écologie microbienne du tube digestif des poulets. C. jejuni provoque de pénibles gastroentérites durant jusqu’à 7 jours chez l’humain. Souvent ce sont les produits de volaille contaminés qui sont incriminés. Il est donc important de l’éliminer de l’intestin des poulets et ainsi éviter qu’il ne remonte la chaîne alimentaire jusqu’aux humains. Pour ça, je cherche à connaître et comprendre l’écologie microbienne du tube digestif des poulets, c’est-à-dire que j’étudie l’ensemble des bactéries qui peuvent cohabiter avec C. jejuni. J’observe comment les autres bactéries peuvent influencer sa présence et surtout de quelle manière la composition de cette flore microbienne réagit lorsque l’on change l’élevage des poulets en modifiant, par exemple, la composition de leur nourriture en y ajoutant des huiles essentielles ou des acides organiques.

Lire plus…

Profil complet